Introduction à l'utilisation d'un CGI et de PERL

"Nous fîmes quelques pas vers un point où se dressait un sorte
d'instrument de pavage, rappelant par sa structure les demoiselles
- ou hies - qu'on emploie au nivellement des chaussées.
Légère d'apparence, bien qu'entièrement métallique, la demoiselle
était suspendue à un petit aérostat jaune clair, qui, par sa
partie inférieure, évasée circulairement faisait songer à la
silhouette d'une montgolfière."

                        Raymond Roussel, Locus Solus.

Un CGI (Common Gateway Interface) définit un interface entre un serveur Web et un client, un navigateur, de manière à ce que le client puisse y exécuter des programmes à distance. Ceci apporte l'interactivité du site Web, ce qui en augmente significativement les fonctionnalités. Ces programmes peuvent être écrits en un langage compilé tel que le Pascal, le C, ou le C++, ou en un langage interprété comme Perl. Le lancement des programmes se fait depuis des formulaires construits en HTML à l'aide de marqueurs (tags) spéciaux : les <form>.  

Dans cette introduction nous traiterons de l'utilisation des <form>, pour ce qui est du HTML en lui même nous vous renvoyons à l'introduction que nous en avons donnée précédemment ici. Quant au langage utilisé nous utiliserons Perl, qui, en tant que langage interprété, ne doit pas être compilé. Ajoutons que ce langage est relativement simple à utiliser dans le cadre d'applications CGIs.

Si certains d'entre vous souhaiteraient utiliser un langage compilé ils pourront aller rechercher sur le Web les librairies appropriées à l'utilisation des CGIs dans le langage de leur choix, ou en réécrire les composantes qui leurs sont utiles. Par la suite ils devront compiler leurs programmes avec un compilateur afin d'obtenir un exécutable : un fichier .exe.  C'est cet exécutable qu'ils devront placer à l'aide de FTP sur le serveur Web dans le répertoire C:\WWWSRV\httpd\cgi-bin. Pour ceux qui s'en tiendront au Perl il leur suffira de placer le script Perl écrit à l'aide de notepad dans ce répertoire.

Quelques utilisations possibles

Les applications CGIs permettent de réaliser un grand nombre de tâches. Par exemple vous pouvez générer des statistiques d'utilisation de vos pages, donner un accès à une base de donnée sur votre serveur, produire des graphiques, et envoyer du courrier de façon automatique.

Attention la production d'application CGI exige plus de travail que l'écriture de pages HTML, il y a bien lieu ici de parler de programmation. 

CGI et applets javas

Les applications CGIs sont exécutées sur le serveur au contraire des applications javas qui sont transférées et qui sont exécutées au niveau du client. On utilise plutôt un CGI lorsque les transferts d'information du client vers l'application sont réduits, et lorsque les ressources mises en oeuvre par l'application sont importantes, ce qui est particulièrement le cas lorsqu'il s'agit de traiter des bases de données, ou de manière générale lorsque l'on exige une centralisation des ressources. 

L'utilisation des applets javas se justifient lorsque de nombreux échanges sont nécessaires entre l'utilisateur et l'application, ce qui est le cas pour produire des animations graphiques interactives. Attention les applets doivent être transférées du serveur vers le client, en conséquence ils doivent être de taille raisonnable. 



suite-index.