« Indispensable pour se faire entendre »


« Je trouve utile de me manifester en tant qu’élève au poste de déléguée afin de pouvoir défendre au mieux les intérêts de mes semblables aux réunions. Etant élève, il est possible d’être candidat au poste de délégué et étant délégué, il est possible d’être candidat au poste de délégué au Conseil de Participation,ou au Conseil d’école. Comme quoi nous prenons réellement part à un système démocratique.
Mais d’un autre côté, je trouve dommage que certaines classes n’aient pas de délégué. Pas de délégué, cela signifie pas d’opinions, pas d’idées, pas de représentant aux réunions. Et si un élève d’une de ces classes a une revendication ou une idée à soumettre au Conseil des élèves, il n’aura pas droit à la parole faute de représentant à ce Conseil. Certains autres élèves sont attirées par le poste de délégué mais trouve qu’il entraîne trop d’obligations et de contraintes, pendant l’heure de midi ou après les cours. Si c’est seulement cela qui les retient, c’est idiot ! Parce que les réunions du Conseil des élèves n’ont lieu que trois fois par an.
En trois ans d’existence de ce Conseil, il y a de nets progrès dans la vie à l’école. Je suis très contente d’intervenir à part entière dans ce système de délégation.

Avant une réunion, il faut récolter le plus possible d’opinions, d’idées ou de propositions de changements à apporter. Ensuite nous les proposons lorsque vient notre tour de parole lors de la réunion. Chaque délégué et son adjoint sont présents et transmettent les propositions et demandes émises par leur classe. Nous discutons principalement des ce qui sert à améliorer la vie au sein de l’établissement.
Au Conseil de Participation, les réunions n’ont lieu que deux fois par an. Nous dissertons surtout d’idées d’aspect plus général et discutons des propositions sorties d’une réunion du Conseil des élèves. Chaque groupuscule (parents, élèves, professeurs…) donne son avis à propos des nouveaux projets. La soirée se termine toujours autour d’un bon repas (Merci, Monsieur Delporte ! ).

Le système de délégation, également appelé « démocréativité » dans le jargon comme on dit, a été réformé en ce mois de septembre. En effet, le Conseil des élèves ne sera plus fractionné par années d’études, mais formera un tout à l’aide de deux professeurs coordinateurs. Cela signifie concrètement que toutes les années d’études seront regroupées en un seul ensemble, et que les élèves devront fixer eux-mêmes un règlement d’ordre intérieur pour les réunions.
Dans le nouveau système, les délégués devront faire acte de candidature avant les élections, et ce pour éviter toute fraude.
Une nouvelle assemblée devrait voir le jour : le Conseil d’école regroupera trois représentants des élèves, plus trois représentants du personnel d’éducation, le tout sous l’égide de la direction de l’Athénée. Cette assemblée s’occupera de problèmes qui concernent toute l’école. »
 

Stéphanie BETTENS
4LGa

Sommaire du site DEMOCREATIVITE

Athénée des PAGODES - rue de Beyseghem, 141 - 1120 Bruxelles
T : 02.266.11.50 par E-mail : sec.pagodes@brunette.brucity.be


M. Hamelrijckx Octobre 2000 Athénée des Pagodes