La rue des Brigittines
La rue des Capucins
La rue des Minimes
La rue des Visitandines
Plusieurs rues du quartier doivent leur nom à des communautés religieuses qui s'installèrent aux alentours de la Rue Haute et ceci principalement pour mieux encadrer le peuple qui aurait pu être influencer par les idées de Luther ou de Calvin.

En 1587, les moines capucins, des moines prêcheurs, établirent leur couvent dans le quartier, et y construisirent plus tard, une église. Cette installation fut autorisée à condition qu'ils acceptent le rôle de pompiers et de gendarmes. 
L'ancienne Rue du Trésorier fut dès lors rebaptisée Rue des Capucins

Les soeurs de Sainte Brigitte fondèrent un couvent en 1623 qui fut à l'origine de la Rue des Brigittines.

Un peu plus haut, les Visitandines firent construire leur monastère en 1688. 
Une rue atteste encore de leur présence. 
C'est dans leurs bâtiments que la première école normale pour jeunes filles verra le jour avant que la ville ne confie à Henry Jacobs le soin d'en construire une nouvelle, 
la future Ecole Normale Emile André sur un terrain sis Rue des Capucins. 

Plus haut dans le quartier, la Rue des Minimes doit son nom à une autre communauté.