"Envie de lire", le site du Comité de lecture jeunesse de la Bibliothèque de Laeken



Un dîner avec Cary Grant / Malika Ferdjoukh
L'école des loisirs, 2015. - 582 p.


Premier tome d'un dyptique, ce roman foisonnant nous plonge, à travers les yeux d'un jeune français fraichement débarqué aux Etats-Unis, dans le New York de l'immédiat après guerre, avec son effervescence, sa vitalité culturelle (musique, spectacles, cinéma...) mais aussi ses fêlures (la chasse aux sorcières...). Grâce à une soupe aux asperges, à ses talents de pianiste et à quelques coups de bluff (ou de poker), Jocelyn arrive à préserver sa place à la Pension Giboulée, que son prénom lui avait obtenu, pension exclusivement féminine, et tenue par un dragon au grand coeur. Autant dire que la tête du héros risque de tourner au milieu de toutes ses ravissantes jeunes filles, danseuses, actrices ou chanteuses ! Sans compter la mystérieuse voisine...
Notre tête à nous tourne un peu aussi au départ et, malgré leur noms originaux (Chic, Dido, Page, Charity, Manhattan...) on se perd entre les différentes pensionnaires. Au tiers du livre je me suis demandée si je n'aurais pas dû prendre des notes et faire quelques fiches ! Et puis le livre se focalise sur quelques unes des héroïnes et on finit par s'y retrouver. L'ambiance du New York de cette époque me semble bien rendue ; on croise entre autres James Stewart, Sarah Vaughan et le tout jeune Woody Allen. On s'attache à ces jeunes filles vivantes, décidées et émancipées. On prend beaucoup de plaisir à lire ce roman malgré les nombreuses coïncidences (New York est-il si petit ?) qui ne sont guère crédibles, et des intrigues mystérieuses mais que l'on devine néanmoins assez vite. Je crains néanmoins de devoir relire le livre avant d'entamer le deuxième tome sous peine d'être à nouveau perdue.
(à partir de 12 ans)

Claire Halgand

retour accueil - page précédent

qui sommes-nous ? - le projet - www.bibliolaeken.be
© Bibliothèque de Laeken