"Envie de lire", le site du Comité de lecture jeunesse de la Bibliothèque de Laeken



100000 canards par un doux soir d'orage / Thomas Carreras
Sarbacane, 2015. - 300 p.
Coll. Exprim'


Ginger, 18 ans, débarque à Merrywaters pour assister au Nightfest, l’un des festivals les plus en vogues du moment et qui propose une affiche du tonnerre. Sans le sou, Ginger se fait embaucher au culot(elle en a à revendre) dans un bar tenu par un père et ses deux enfants. Rapidement, des événements vont troubler la quiétude (toute relative) de Merrywaters : Ginger est agressée et est persuadée que les canards veulent lui faire la peau.
Dans son premier roman, Thomas Carreras avait inversé la narration (commençant par la fin et terminant par le début). Ici, il (attention spoiler !) tue la narratrice principale au tiers du livre (on passe d'une narration à la première personne à la troisième personne, mettant en scène plusieurs personnages). Une façon résolument moderne d’envisager le récit mais qui, selon moi, donne nettement moins de relief aux protagonistes de la seconde partie. Dans la fougue de sa jeunesse (l’auteur a 20 ans), il n’hésite pas à introduire des personnages réels dans sa fiction. Ainsi, Stevie Wonder tiendra un rôle assez important (c’est quand même lui qui distribue de l’herbe à qui veut), tandis que Mick Jagger ne fera qu’une brève apparition torse nu sur une moto, hurlant à pleins poumons. Les Village people, quant à eux, font office de blonde dans les films d’horreur, c’est-à-dire qu’ils meurent les premiers.
On l’aura compris, cet opus est aussi déjanté que le premier et si, parfois, il manque de profondeur, l’écriture est tellement dynamique qu’elle nous emporte à sa suite.
(à partir de 14 ans)

Céline Cordemans

retour accueil - page précédent

qui sommes-nous ? - le projet - www.bibliolaeken.be
© Bibliothèque de Laeken