Les bons livres, ça se partage

critiques de livres par les lecteurs de la bibliothèque de Laeken

Vous êtes ici : accueil > Livre choisi : Pièce montée (Une) / Blandine Le Callet


Pièce montée (Une) / Blandine Le Callet
Stock, 2006. - 319 p.
[Coll. : ]



Commentaires

Une écriture fraîche, comme une boisson glacée en plein été. La difficulté de voir la réalité, les clichés tout préparés, les mensonges et faux-semblants, toutes les familles en héritent des grands-parents aux petits-enfants. La provocation de la fausse richesse, celle du cœur n’ayant pas de prix, l’étalage habituel de leurs toutes dernières acquisitions coûteuses telles que villas, voitures flambant neuves ou mobilier luxueux, est un fait de société ancien revenu à la mode, certains de ces nouveaux riches arrivistes, parvenus hissés sans honte par des prouesses sportives ou profitant illégalement des fraudes fiscales comprenant les délits d’initiés, des spéculations boursières ou bien tirant des bénéfices sur le dos des assurances, pour des faillites soudaines, avec bien souvent la complicité des banques, forteresses inébranlables, gardiennes des richesses, et rempart contre la pauvreté. Restent les vraies familles anciennes, nobles et aristocratiques, propriétaires de manoirs et autres domaines viticoles, dont la renommée mondiale inspire le respect des traditions. Chez ces gens le vice est bien caché, ou bien encouragé à outrance, la vie honnête d’un humble ouvrier ne compte pas, ce sont des personnes hautaines et méprisantes, dont la froideur des sentiments n’a d’égale que la matière métallique glacée dont leurs coffres-forts sont fabriqués. Par un hasard incompréhensible, il existe dans ces milieux aisés quelques rares individus exceptionnels, qui se lancent à corps perdus dans l’humanitaire, le secours populaire, ou bien des œuvres et associations caritatives, puisant la force de leurs convictions, comme touchées par la grâce divine, à la recherche éternelle de l’Amour infini de Dieu, défenseurs de la veuve et de l’opprimé, faisant face à la bourgeoisie. Ce sont les valeureux guerriers d’antan, des chevaliers Thibault, Robin des Bois modernes et Thierry La Fronde, ou bien Mère Thérèsa habillés à la dernière mode, tailleurs et escarpins assortis, de chez Dior ou Chanel. C’est le monde dans lequel nous vivons, la loi du plus riche étant la meilleure, bienheureux soient les pauvres, une belle journée est un cadeau, un bon repas une vraie fête, mais l’amour, le vrai ne peut ni se vendre ni s’acheter, il se donne et se partage. Quant au prêtre de l’église, il n’a pas fini de souffrir, ses jours et ses nuits lui sont déjà comptés. Puisse Dieu Tout Puissant lui venir en aide et lui apporter son secours, afin qu’il puisse trouver la Paix, celle du corps et de l’esprit. Amen.
( -21/07/2006)

****

Ajoutez votre commentaire


 
© BPB2 2007 - 246 Boulevard Emile Bockstael - 1020 Bruxelles - Tel: 02/279.37.90 - Fax: 02/279.37.75
Bibliothèque de Laeken | Brunette | Conception du site