Bibliothèque Artistique
144, rue du Midi - Bruxelles

Vous êtes ici>Accueil>Collection>

 

Les Collections 19ème

La Bibliothèque artistique voit le jour en 1886, quand les progrès techniques générés par la deuxième révolution industrielle sont en train de bouleverser radicalement la société, tant dans ses aspects économiques et domestiques que dans sa manière d’appréhender les arts.
C’est le temps des grandes expositions universelles, en Europe – la première du genre est inaugurée à Londres en 1851- mais aussi aux Etats-Unis. Elles proposent à la curiosité et à l’admiration du public les plus belles réalisations du moment dans le domaine des arts appliqués à l’industrie. Grâce aux nombreuses innovations techniques qui ont permis de baisser les coûts de production, on peut désormais s’offrir, à un prix relativement abordable, des objets de consommation courante, voire de luxe, à la fois fonctionnels et esthétiques.
C’est en tout cas le but proclamé : joindre le beau et l’utile, même si cet idéal est parfois loin d’être atteint, la production industrielle n’étant pas non plus à l’abri de la banalité et de la vulgarité. Il n’y a pas encore de « designers » au sens moderne du terme. >Lire la suite

>Voir les albums

Consultez aussi nos albums sur Flickr

 

 

La réserve précieuse , condition de sa consultation :

Il est inhabituel de trouver dans une bibliothèque publique une collection de plus de 400 ouvrages du 18ème siècle. A la Bibliothèque artistique, cela s'explique par ses liens avec l'Académie Royale de Beaux-Arts de Bruxelles puisque , dès la création de l'école en 1711, les étudiants de l'époque peuvent déjà consulter quelques ouvrages, même si la bibliothèque n'est pas alors officiellement constituée. Ces livres sont donnés par des mécènes, achetés, ou ont fait l'objet d'un legs. D'autres ont été transférés à la Bibliothèque artistique, comme c'est le cas en 1886 quand la Bibliothèque industrielle (Musée de l'Industrie) enrichit nos collections. Quelques oeuvres remarquables attirent particulièrement l'attention, nous ne vous en présentons que quelques-une. Les gravures du Piranèse  (Giovanni Battista Piranesi (1720-1778), dit le), en particulier ses célèbres Carceri d’Invenzione (Les prisons imaginaires), constituent certainement le clou de cette exceptionnelle collection. Signalons qu’il s’agit d’une édition Firmin-Didot (de 1835 à 1837) mais à partir des matrices originales du 18ème siècle rachetées par l’éditeur. Une exposition de ce fonds précieux a eu lieu en 2000 (du 11 février au 2 mars) dans les locaux de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. >lire la suite

>Voir les albums

Consultez aussi nos albums sur Flickr

Adresse : 144, rue du Midi, 1000 Bruxelles
- Tél. : 0032(0)2/506.10.35 - Fax : 0032(0)2/502.10.38 - Courriel
bib.aca@brunette.brucity.be Accès - Tous transports vers la Bourse, tram : 52-55-58-81, station Anneesssens; bus 34-48-95-96 - Mise à jour : mai 2012