8

L'armée de Charlemagne.
Les historiens ont souvent sous-estimé le nombre d'hommes incorporés dans l’armée de l'empereur. S'appuyant essentiellement sur la difficulté de nourrir une importante armée en campagne, les historiens les plus optimistes avançaient le nombre de 5000 hommes.
Cependant, on peut facilement démontrer qu’un empire disposant d'environ 200 évêchés, deux centaines d'abbayes royales et contrôlant environ 500 comtés, employait déjà plus de 5000 fonctionnaires.
Il faut distinguer trois catégories d'armées :
- l'armée en marche : relativement peu nombreuse ;
- l’ensemble des armées disponibles dans l'Empire et mobilisables, quelquefois dans la journée.
- la population masculine, mobilisable pour la défense du territoire en cas d'invasion.
Ce qui nous amène à réévaluer les forces sur lesquelles l'Empereur pouvait compter en cas de coup dur : environ 100 000 hommes.

Les routes du royaume de Charlemagne.
Charlemagne créa un réseau routier qui traversait les Alpes et les Pyrénées. Les routes étaient équipées de relais où l'on pouvait changer les chevaux et de maisons où l'on pouvait prendre du repos. Certaines routes étaient sous la surveillance de grandes abbayes. Il faut savoir que les monastères étaient aussi des dépôts d'armes et même des fabriques d'armes.




9

Départ pour la guerre à l’époque de Charlemagne
Lettre de Charlemagne à l’abbé Furald.

Charles, grand et pacifique empereur par la volonté de Dieu, roi des Francs, à l’abbé Furald
Sache que nous avons l’intention de nous rendre en Saxe pour y combattre nos ennemis.
Nous te demandons de t’y rendre également le 15 juillet, avec tous tes hommes, bien armés et équipés, avec armes, bagages et les provisions en vivres et vêtements nécessaires.
Que chaque cavalier ait un écu, une lance, une épée courte, un arc et un carquois garni de flèches. Qu’il y ait dans vos chariots des outils de tout genre, ainsi que de la nourriture pour trois mois, sans oublier des armes et des vêtements pour six mois.
Nous te demandons de veiller à ce que la population nous procure du fourrage, du bois et de l’eau, mais pas davantage.
Veille à ne commettre aucune négligence si tu veux garder ma bonne grâce.

Charlemagne.

   

 
10

Il faut savoir, pour comprendre Charlemagne, qu'il était convaincu d'avoir été choisi par Dieu pour régner. Il se présente d'ailleurs comme le défenseur de la chrétienté. Charles fut sacré roi des Francs ; cela signifie que le pape a versé sur sa tête l'huile sainte, à la manière des rois d'Israël dans la Bible. Cet acte donne au roi des Francs un prestige extraordinaire. Il règne non seulement par la volonté des hommes, mais aussi par celle de Dieu. Dès lors, se révolter contre Charlemagne, c'est aussi se révolter contre Dieu.
En 800, Charlemagne est proclamé empereur par le pape.
Il règne alors sur un territoire d'un million de km2
Mais cet empire est fragile, car il rassemble une diversité de peuples qui ne parlent pas la même langue et qui ne partagent pas les mêmes habitudes de vie.
Justice de Charlemagne.
Plusieurs nobles du royaume avaient décidé d'assassiner l'empereur.
Ayant été prévenu du complot qui se tramait contre lui, Charlemagne les fit arrêter.
Pour les punir de leur trahison, Charles ordonna qu'ils aient les bras et le ventre enchaînés par des fers et qu'ils se rendent ainsi, à pied, dans les principales églises du royaume.
Quand ils furent revenus de leur marche forcée à travers le pays, l’empereur les fit juger : les uns eurent les yeux crevés les autres furent bannis du royaume et leurs biens furent confisqués.

Une christianisation musclée
Pour accélérer la christianisation des Saxons, dont le territoire vient d’être conquis par les armées de l’empereur, Charlemagne menace les récalcitrants de la peine de mort.


- Désormais tout Saxon non baptisé qui cherchera à se cacher parmi son peuple et refusera de se faire baptiser, sera mis à mort.
- Quiconque brûlera l’un de ses semblables, homme ou femme, ou donnera sa chair à manger ou la mangera lui-même, sous prétexte qu’il est sorcier et qu’il mange de la chair humaine sera puni de la peine de mort.
- Quiconque ne respecte pas les jours de jeûne et mangera de la viande durant ces jours, sera mis à mort.
- Quiconque pénètrera dans une église pour y voler un objet ou pour y mettre le feu, sera mis à mort.


Mort de Charlemagne
d'après Eginhard


Charlemagne passait l’hiver à Aix-la-Chapelle lorsqu’il fut pris d’une forte fièvre.
Comme il le faisait habituellement, l’empereur se mit à jeûner (ne pas manger) espérant ainsi se débarrasser de la maladie. Mais la fièvre se compliqua d’une douleur au côté. Comme il continuait à jeûner, Charlemagne s’affaiblissait peu à peu.
Son état s’aggrava tellement, qu’il dut s’étendre sur le lit. Sept jours plus tard, l’empereur mourut en sa soixante-douzième année.


A l’époque de Charlemagne, les monastères ont déjà de nombreux copistes qui transcrivent avec beaucoup de soin, les textes anciens.

Mais les copistes ne dessinent pas tous leurs lettres de la même façon. Certains s’éloignent même beaucoup du modèle. Les textes deviennent parfois illisibles.
Charlemagne décide alors qu’il n’y aura plus qu’une seule écriture autorisée dans tout l’Empire. Cette écriture que l’on appellera « la caroline » servira plus tard de modèle pour former nos lettres minuscules.
Au moyen âge, certains textes sont écrits en continu, sans séparer les mots les uns des autres.
Recopie ce texte en séparant les mots les uns des autres.
Utilise ton dictionnaire si nécessaire.
Les paysans conservaient les grains et le fourrage dans le sol. Pour cela ils creusaient des trous jusqu’à une profondeur de deux mètres environ. Les silos avaient une forme de bouteille. Leur volume de remplissage était d’environ deux mètres cubes.

Comment travaillent les copistes ?
Dans leur atelier, les copistes s’appliquent à recopier des textes et des documents. Pour effectuer ce travail, ils utilisent des plumes, des grattoirs, des cornets à encre, des compas et des feuilles de parchemin.
Le parchemin est préparé à partir de peaux de veau ou de mouton. Le traitement des peaux demande plusieurs journées de travail.
Comme le parchemin coûte très cher, ils réutilisent parfois d’anciennes feuilles déjà écrites en les grattant délicatement.
Assis sur un banc, les pieds posés sur un escabeau, les copistes placent le parchemin sur un pupitre. Le manuscrit qu’ils doivent copier se trouve à côté d’eux.
Certains écrivent sous la dictée d’un lecteur.
La plupart des copies sont commandées par des personnes riches : des évêques ou des princes.
Après le travail d ‘écriture, un peintre illustre les différents textes. Il encadre les pages, il décore la première lettre du manuscrit et réalise des dessins qui accompagnent le texte.
Lorsque le manuscrit est copié et décoré, il reste à assembler les feuilles et les cahiers.
Un artiste recouvre ensuite le manuscrit d’une couverture en cuir ou en ivoire.
Les précieux ouvrages sont conservés dans des coffres ou dans des armoires fermés à clé.


 
11

CEB à l'époque de Charlemagne.
Trois frères, Arnaud, Jean et Clément, ont chacun une soeur, Berthe, Gertrude et Gisèle. Les six voyageurs arrivent à une rivière, mais il n’y a qu’un seul bateau, qui ne peut contenir que deux personnes, et le bateau doit faire plusieurs voyages.
La tradition veut que chaque soeur passe la rivière avec son frère. Comment y arriver.


Six ouvriers sont engagés pour bâtir une maison. Cinq ont de l’expérience, l'un est apprenti.
Les cinq hommes divisent entre eux un salaire de 25 deniers par jour, moins le paiement de l'apprenti, qui représente la moitié du salaire de chaque maître. Quel sera le salaire de l'apprenti?
En sachant que
12 deniers = 1 sous
20 sous = 1 livre


Réponds aux problèmes suivants :

Un seigneur achète à l'abbaye 5 milliers de tuiles à 25 sous le millier. Pour les 5 milliers de tuiles, le seigneur paiera :
..... livres et ..... sous.


Pour couper des bûches, un homme reçoit 10 deniers la journée de travail. Le travail terminé, le bûcheron reçoit 13 sous et 4 deniers. Combien de jours a-t-il travaillé ?


Le prix pour cent planches fabriquées à la main est de 4 sous.
Combien paiera-t-on pour six cents et demi de planches fabriquées à la main ?


Pour porter et monter des tuiles au sommet d’une tour, un ouvrier reçoit 8 deniers par jour.
Combien recevra-t-il 98 jours plus tard pour une journée de travail ?


Un ouvrier reçoit 14 deniers par jour pour nettoyer la maison, enlever les ordures et les déchets qui étaient tombés pendant les travaux. Le travail terminé, il reçoit 14 sous.
Combien de jours a-t-il travaillé ?


Pour 28 journées de travail, un couple de scieurs reçoit 84 sous. Combien de deniers reçoit chaque scieur après une journée de travail ?


Pour faire 16 tables, 15 chaises, 6 sièges pour la chapelle,
4 grands sièges, un buffet pour la chambre de Monseigneur, 2 autres buffets et un meuble de cuisine,
le prix s'élève à 46 sous
ou . ...livres et . ....sous
ou . ...livres et ..... deniers.
ou . .........deniers.


Pour 13 milliers de clous à latter, on paie 4 sous le millier.
Pour 100 et demi de gros clous, on paie 4 sous et 4 deniers la centaine. Calcule le prix à payer pour les 13 milliers de clous à latter et les 100 et demi de gros clous.


 
12

L’ECOLE VERS 1150

Lettre d’un écolier à son père

Très cher père David.

Ne vous étonnez pas et ne vous mettez pas en colère contre moi si je vous écris si souvent pour me plaindre.
Vous vous souviendrez que lorsque vous m’avez envoyé à l’école chez maître Hilaire d’Orléans vous m’avez laissé partir avec seulement quatre sous à remettre au maître.
Vous ne m’avez pas donné de vêtements de rechange et depuis mon départ vous ne m’avez rien envoyé d’autre. Mon maître m’a bien accueilli, logé et nourri mais il n’a pas pu me donner de vêtements. Durant l’hiver dernier, il a fait si froid que je suis tombé longuement malade.
J’ai alors perdu beaucoup de temps pour mes études. Grâce à Dieu, j’ai finalement retrouvé la santé et j’ai repris mes études. Mais à présent qu’il fait beau et chaud, tous mes camarades sont bien vêtus, et moi je suis nu et je rougis de honte.
Si le maître ne m’avait pas retenu je me serais déjà enfui plusieurs fois.
Je vous supplie de m’envoyer des vêtements neufs et de m’encourager à continuer mes études.
Portez-vous bien.


 
13


L’ECOLE AU XIIIème SIECLE

Lettre de deux écoliers à leurs parents

A leurs chers et aimés parents, M. Martre, chevalier et M. son épouse.
Vos deux fils demeurent en bonne santé dans la ville d’Orléans. Nous passons tout notre temps à étudier. Nous occupons une bonne et belle maison située à quelques pas des écoles et du marché. Nous pouvons ainsi nous rendre chaque jour aux cours sans nous mouiller les pieds. Nous avons aussi de bons camarades très sérieux.
Afin que le manque de matériel ne ralentisse pas nos progrès, nous vous demandons de bien vouloir acheter du parchemin, de l’encre une écritoire et les autres objets dont nous avons besoin.
Nous sommes certains que vous désirez autant que nous, notre réussite.
Le porteur se chargerait bien également des souliers et des chausses que vous auriez la bonté de nous envoyer.
Vous pourriez aussi donner de vos nouvelles par le même messager.


 
14

Réponse des parents

M. Martre, chevalier et M. sa femme
à leurs deux fils, écoliers à Orléans

Puisque vous consacrez tout votre temps à l’étude, nous sommes heureux des dépenses que nous faisons pour votre éducation.
Ainsi, nous vous envoyons par le porteur de la présente lettre suffisamment d’argent pour poursuivre sérieusement vos études et vous montrer aimable avec vos camarades.
Votre mère et moi-même, nous vous encourageons à terminer vos études avec succès.
Que vos parents, ainsi que vos amis puissent se réjouir de votre réussite prochaine.

 


 
15


L’ECOLE VERS 1150

Un écolier reçoit une lettre d’un ami de son père

Mon Seigneur t’enverra un habit, une chemise, des braies, des souliers et quelques deniers, dès qu’il pourra trouver un porteur de confiance.
En attendant, prépare-toi à venir à Paris vers le mois d’août.
On a raconté à Mon Seigneur que tu passes beaucoup trop de temps au jeu des échecs. Cela a sérieusement contrarié ton père. C’est pourquoi je te demande que cela ne se reproduise plus à l’avenir et fais attention à ne pas perdre de temps.
Porte-toi bien.


   
Pages 1 - 2 - 3 - 4 - Bibliographie