Les expérimentations et les idées de Darwin
Qu’ est-ce qu’une espèce?
Dès son retour en Angleterre, Darwin commença à réfléchir à la signification de tout ce qu’il avait vu durant son voyage. Il devint certain que tous les êtres vivants s’étaient développés ou avaient évolué lentement durant les siècles, de façon à s’adapter aux différentes situations. Cette idée n’était pas tout à fait nouvelle, mais Darwin la poussa plus loin que tout autre avant lui. Il réalisa que:
WB01158_.GIF (255 bytes)    les plantes et les animaux étaient séparés en différentes espèces ou groupes ayant des caractéristiques semblables.
WB01158_.GIF (255 bytes)     les membres d’une espèce ou d’un groupe ne pouvaient s’accoupler qu’entre eux afin de produire des fruits fertiles ou des descendants.
Experiences

 

Chevaux, ânes et mulets

Les chevaux et les ânes sont des animaux de la même famille et se ressemblent beaucoup.  Mais ils font partie d’espèces différentes. Les chevaux s’accouplent entre eux pour don-ner vie à de nouveaux chevaux qui, eux aussi, pourront s’accoupler entre eux et ainsi de suite. De la même façon, les ânes s’accouplent entre eux et produisent de petits ânes. Or si un cheval s’accouple avec un âne, ils donneront naissance à un mulet, qui est lui stérile et ne peut donc avoir de descendant.
Toute espèce ou groupe qui s’accouple et qui se reproduit donne naissance à des descendants identiques à leurs parents.

La sélection naturelle
Darwin remarqua que les espèces réussies produisaient à chaque génération plus de descendants qu’il n’en fallait pour remplacer les adultes qui disparaissaient. Il réalisa que tous les descendants ne survivaient cependant pas. Si vous avez déjà essayé de ramasser des têtards qui, en grandissant, deviennent des grenouilles, vous saurez que tous les oeufs ne font pas des grenouilles.
Que se passerait-il dommert d’ailleurs si c’était le cas?
Darwin arriva à la conclusion que certaines créatures ou plantes doivent se battre pour survivre. Nombreux sont les facteurs qui influent sur les chances de survie d’un être vivant, comme sa capacité à trouver une nourriture suffi-sante et à échapper à ceux qui peuvent le tuer. Il remarqua également que les individus d’une espèce ou d’un groupe particulier ne sont pas identiques. Parfois, certaines différences permettent à un individu de survivre assez longtemps pour avoir davantage de descendants. Certains êtres vivants, par exemple, disposent d’une couleur de fourrure ou de peau qui les rend moins visibles que les autres. S’ils s’accouplent, ils peuvent transmettre cet avantage à leur descendance. Peu à peu, alors, de plus en plus de descendants auront cette couleur de fourrure différente. L’espèce aura changé et évolué.
Darwin nomma ce processus "sélection naturelle" et ce fut l’une de ses idées les plus importantes. Il l’expliqua dans son livre De l’origine des espèces, publié en 1859. Darwin développa ses propres théories concernant la sélection naturelle qu’il utilisa plus tard pour expliquer comment les êtres humains avaient évolué par rapport à leurs ancêtres. Son livre 'De la descendance de l’homme' parut en 1871.
Experiences